Titre 1

« On en a trouvé des problèmes

Et on en trouvera encore

Même maintenant

Même demain

Alors avant...

A cet âge là

Il n’y avait que ça

Des questions

Des rondeurs

Des poils

Des boutons

Des tâches

Des choses qui manquent

Du trop plein

Impossible d’être tranquille. »

Note d'intentions

A cet âge-là, au moment où nos corps se transformaient et qu’on ne savait pas quoi en faire c’est peut-être ce que l’on aurait voulu entendre. Parfois combat, l’adolescence s’embourbe dans les différences et les défauts, les dominations et l’influence du groupe, les facilités qu’on ne pense pas toujours à interroger. Parfois croisière, elle chemine d’évidences en découvertes, de tentatives en ressentis qui nous bouleversent et nous transforment.


Paye ton Adolescence c’est des adultes qui n’essaient pas de jouer aux ados. Nous nous rappelons de ce moment de notre vie, ce qui nous a marqué, ce qui n’était partagé que dans l’intime, encastré dans les murs de la honte, de la peur, ou simplement du non-dit.

 

Aujourd’hui, nous pouvons poser un regard nouveau sur ce qui nous a traversé. Nos langues se délient. De nos souvenirs naît l’affirmation de la nécessité de parler des règles, de la pornographie, des stéréotypes, des injonctions, de l’homosexualité et du consentement. Le sexisme en filigrane de toutes ces petites choses, elles-mêmes plus ou moins difficiles à vivre, sur lesquelles on ne mettait pas toujours de mots. Paye ton Adolescence donne corps aux souvenirs pour tenter de s’en émanciper. Sans pour autant devancer les problèmes, sans être moralisateur.trice.s et en laissant place à la légereté de l’âge.

Comme en ami.e.s, avec bienveillance, nous voulons prévenir, préparer, comme pour dire « soyez au monde en conscience ».

Il s’agit de faire la lumière sur le sexisme dans la vie des ados pour que chacun et chacune prenne conscience du poids des injonctions et de la non-obligation de s’y conformer, de leur donner des possibles pour changer leur regard sur ce qu’ils et elles traversent. Parler du sexisme pour donner du pouvoir d'agir aux filles, et pour permettre aux garçons de sortir d’une pseudo-virilité imposée.
 De scènes en scènes, nous glissons vers la question du corps en interaction avec les autres, directement ou via les écrans et les discours. Premiers émois, premiers baisers, premières images érotiques, premières caresses, nouvelles inadéquations parfois. Il nous paraît important de dire que le désir fait partie de nos vies, et des leurs aussi. Et il nous importe d’affirmer qu’une éducation au désir est importante, à l’heure où l’éducation sexuelle est critiquée, malmenée, et pas toujours bien menée.

Nous ne nous y substituons pas évidemment, mais postulons que le théâtre est aussi un espace de transmission et d’échanges. Aussi le ton se veut parfois léger afin de laisser des espaces de comique où les jeunes spectateur.trice.s peuvent se reconnaître et rire avec nous. Nous avons mis toute notre attention à ne pas paraître en décalage, et d’après les retours des précédentes représentations, c’est réussi, nous ne sommes pas « à côté de la plaque ».
Paye ton adolescence – Souvenirs d’inadéquations, c’est aussi une proposition artistique faite aux élèves, une découverte d’un théâtre jeune et engagé, dans le propos et dans les corps au plateau. Afin de pouvoir jouer partout et peut-être même surtout dans les territoires éloignés des milieux dits « culturels », les conditions techniques de représentations sont légères et adaptables à des lieux non théâtraux.
 A l’issue du spectacle, nous proposons un atelier de médiation à construire en fonction des espaces disponibles et du nombre d’élèves présent.e.s. Ces ateliers auront ainsi le double objectif de revenir sur les thèmes abordées dans le spectacle grace à différents médiums, et de revenir sur l’objet théâtre, en proposant par exemple une initiation à la scène.

 

Le spectacle fait partie du dispositif "Bougeons sans bouger" mis en place par le rectorat de Bordeaux.

Le spectacle est en tournée dans les établissements scolaires (collèges - lycées), les structures recevant des jeunes, et même en représentations tout public !

Le spectacle dispose d'un très joli dossier de présentation.

Et l'équipe a été invitée chez Radio Paul Bert pour raconter un peu le spectacle, sa création ... 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now